Sélectionner une page

J’édite un nouveau blog parce que nous avons des nouvelles à raconter! .

 100% de réussite pour les élèves de 8ème année du LAP

Les résultats des élèves de 4ème année (72%) et de 6ème année (89%) ne sont pas mauvais du tout.

Les élèves de 8ème (dernière année au LAP) ont eu un taux de réussite fantastique avec tous les 20 élèves ayant eu leur diplôme de BAC Pro Agricole.

C’est le premier groupe qui sort du LAP et tout le monde est très fier de leur succès. Félicitations à eux, à leurs professeurs et encadrants.

Les étudiants devaient se rendre dans la petite ville de Kokologo pour réussir l’examen. Nous avions organisé leur séjour dans des salles de classe d’une école de cette ville. Ils ont dû dormir sur des nattes au sol pendant les 2 semaines qu’ils ont passées là-bas.

Des conditions pas très faciles, mais cela n’a pas affecté les performances des élèves.

Impression: Vidéo en anglais

Impression: Vidéo en français 

La joie sur le visage des étudiants après avoir obtenu les résultats

Ces étudiants ont passé 8 ans au LAP dans un environnement très protégé. Maintenant, ils doivent faire face « à la vie réelle ». La plupart d’entre eux continueront probablement à étudier dans d’autres écoles ou universités.

Nous leur souhaitons beaucoup de succès dans leur nouveau défi.

Projet Gingembre

Nous cherchons toujours des moyens d’augmenter les revenus des femmes dans les villages. Les activités doivent être acceptées par les maris des femmes : pas de compétition point de vue de temps avec d’autres activités et le terrain nécessaire pour les activités doit être disponible.

Cette année nous faisons un essai pour une culture du gingembre dans le village de Sipigui. Il y a des espaces entre les arbres fruitiers (noix de cajou, manguiers) qui ne sont pas exploités.

Le groupe de femmes en formation à Sipigui

Le gingembre semble mieux pousser à l’ombre qui viendra des arbres fruitiers. En retournant le sol entre les  arbres aide aussi les arbres et puisque nous utiliserons également du compost, cela les fertilisera également.

Certains villageois ont cultivé du gingembre dans le passé, mais la difficulté a été de vendre leur production. Notre plan est que l’APPA achète leur production, la transforme (gingembre sec, poudre) et la vende. Celle-ci additionnera un produit aux produits alimentaires déjà produits et vendus par l’APPA: le miel et le soumbala.

Pour cet essai, chaque femme reçoit 45 kg de gingembre à semer et 2 sacs de 40 kg de compost à crédit.

Semences de gingembre

Au moment de la récolte, elles recevront la valeur de la récolte moins le crédit. Nous utiliserons ce remboursement de crédit pour aider d’autres femmes pour ce programme.

Pour pérenniser le projet, les femmes de ce premier groupe nous ont demandé de retenir également une somme pour les semences nécessaires pour l’année à venir. Cela montre leur confiance dans le projet.

Plantation de gingembre recouverte de feuilles de manguier pour garder l’humidité.

Le gingembre met beaucoup de temps à pousser, nous ne saurons pas avant décembre/janvier le succès de cet essai.

Proverbes de la semaine

« Les traditionalistes sont pessimistes quant à l’avenir et optimistes quant au passé. » – Lewis Momfor

« La séparation de l’Église et de l’État protège les personnes de toutes confessions et sans confession. Aucune religion ne devrait pouvoir exercer un contrôle sur un gouvernement et ainsi dicter sa théologie à un groupe diversifié de personnes libres. » – Laurence Overmire

J’espère que vous allez tous bien.

Hervé

Restez au courant de nos développements!