Sélectionner une page

Le Covid19 est également arrivé au Burkina . Il y a des cas dans plusieurs villes. Trois ministres du gouvernement et l’ambassadeur américain au Burkina sont contaminés.

Il n’y a qu’un seul endroit où le test du Covid19 peut être fait, au «centre Muraz» à Bobo Dioulasso. Il y a trois jours, l’appareil  a cessé de fonctionner et il n’est toujours pas réparé !!!!!!

Le personnel de santé au Burkina ainsi que dans de nombreux autres pays africains est habitué à choisir qui épargner en cas de crise. On m’a dit que dans la salle d’urgence de l’hôpital de Bobo le samedi soir, toute personne blessée qui sentait l’alcool serait laissée de côté et la priorité serait donnée aux autres patients. Comme il n’y a que 30 respirateurs au Burkina. Ils devront aussi faire des choix.

Nous ne pouvons pas refaire le système de santé au Burkina, mais nous pouvons être d’une petite aide en fournissant certains équipements et les produits nécessaires à la protection et au nettoyage.

EAU DE JAVEL:

L’année dernière, nous avons acheté deux équipements «WATA» qui aident à produire une solution de chlore actif (eau de Javel) uniquement à partir d’eau et de sel ordinaire : https://watatechnology.com/

Le javel devient un produit rare et il est nécessaire dans de nombreux endroits pour la désinfection. Nous commençons à en produire dans notre bureau à Bobo pour notre personnel et pour les centres de santé locaux qui pourraient en avoir besoin.

Le deuxième équipement est au LAP et la production y sera utilisée pour le LAP et pour les petits centres médicaux de la région.

MASQUES DE PROTECTION

Nous avons un atelier de couture à Bobo où 6 personnes fabriquent des kits de protection lavables pour la menstruation. Le modèle de protection a été développé par l’association américaine Days for Girls. Cette même association nous a envoyé un modèle de masques de protection.

Ils n’ont pas le standard des masques de chirurgicaux, mais ils protègent très bien et nous voulons en fournir 2 par personne Un pour utiliser et laver l’autre.

Les masques de protection appropriés sont, comme partout, très difficile à trouver au Burkina. Les centres de santé ainsi que notre personnel / étudiants en ont besoin.

La production de l’atelier est passée des kits menstruels aux masques de protection. Nous prévoyons pouvoir produire 4.250 masques au cours du mois d’avril.

Pour cela, nous avons besoin de fonds pour acheter le matériel et payer le personnel. Le coût de production d’un masque est de 50 centimes.

Nous recherchons donc 2.125 euros pour ce projet.

Voulez-vous nous aider? S’il vous plait faites un don sur le site « ASAP » : ou allez sur le site « A Petits Pas » 

Citation 

L’argent peut rendre les gens heureux s’il aide les autres. Andre Agassi

Merci et restez en securité,

Hervé

Restez au courant de nos développements!