Sélectionner une page

Il semble que COVID 19 n’ait pas le niveau de contamination au Burkina Faso que l’on peut voir en Europe. Pourquoi? Pas encore d’explication réelle, mais il est difficile pour les populations locales de croire à la pandémie, ce qui est compréhensible.

Dimanche prochain auront lieu les élections du président et du parlement au Burkina Faso. Espérons que cela se passe pacifiquement.

Quelques nouvelles du LAP

Cette année, 141 filles sont au LAP (Lycée Agricole Privé). Vendredi dernier, une réunion de sensibilisation sur la menstruation a été organisée et des kits de protection lavables ont été fournis.

Le LAP est un internat et les élèves ne rentrent pas chez eux le week-end alors ils ont besoin de distractions pendant.

Le samedi soir, ils peuvent regarder un film. Les filles tricotent souvent et tous les élèves peuvent essayer leur talent avec le dessin.

Cantine scolaire dans les écoles primaires rurales

Depuis plus de 20 ans, nous fournissons des denrées alimentaires pour le programme de la cantine des écoles primaires des villages où nous sommes actifs.

Le nombre d’enfants dans les écoles où nous sommes actifs est passé de 1.000 enfants en 2002 à 3.800 en 2019. L’augmentation est due à la construction de plus de salles de classe, de nouveaux villages ajoutés (2017) mais aussi à la motivation des enfants à fréquenter les écoles grâce au programme de la cantine.

La plupart des enfants ne rentrent pas à la maison pour le déjeuner en raison de la distance ou/et parce qu’il n’y a pas de nourriture à la maison. Le programme du déjeuner est essentiel pour un bon développement des enfants et pour les aider à mieux suivre les cours.

ASAP fournit des denrées (riz, huile et sel) afin que les enfants puissent prendre un repas à l’école. Les parents doivent fournir des haricots pour les protéines.

Le coût pour un an pour un enfant est de 20 euros.

Merci pour toute aide que vous pouvez apporter à ce programme, http://apetitspas.fr

Dictons de la semaine

« Rude métier que celui de chef d’Etat d’une démocratie occidentale qui passe les trois quarts de son temps à défendre les droits de l’homme et le quart restant à donner l’accolade aux dictateurs qui les bafouent. »   Philippe Bouvard

« Un dictateur n’est qu’une fiction. Son pouvoir se dissémine en réalité entre de nombreux sous-dictateurs anonymes et irresponsables dont la tyrannie et la corruption deviennent bientôt insupportables. »  Gustave le Bon

Restez prudents,

Hervé

Restez au courant de nos développements!