Les pluies arrivent et les agriculteurs se préparent. Cet agriculteur étend du compost sur son champ.

Nouvelles du LAP

Cette semaine, les étudiants de quatrième année passent un examen national appelé le BEPC. En cas de succès, l’élève peut aller plus loin dans le secondaire.

Nous avons 40 étudiants qui passent cet examen cette année. Les résultats seront connus normalement pour mon blog de la semaine prochaine.

les étudiants

Les étudiants doivent passer l’examen dans une autre école publique à proximité. Ils vérifient leurs bicyclettes la veille de l’examen.

Tandis que certains sont occupés avec l’examen, les cours se sont terminés pour les autres classes. Les notes sont sorties et 13 étudiants des 3 premières années ne sont pas parvenus à l’année suivante.

En cinquième année, tous les étudiants peuvent passer à l’année suivante.

Filles tricotant et fabriquant des poupées (copie d’un modèle donné par Eugénie)

poupées

Microcredit pour les femmes

340 femmes qui souhaitent un crédit

La semaine dernière, j’ai parlé d’une femme qui était venue rembourser le microcrédit du village de Sissa. Cette semaine, nous sommes allés avec Odile dans ce village pour valider la nouvelle liste des 340 femmes qui souhaitent un crédit.

Même s’il y a un bon contrôle social entre les femmes, certaines femmes du groupe essaieront toujours d’être «plus intelligentes» en mettant leurs jeunes filles sur la liste ou des femmes qui ne sont pas du village. Il est impossible aux femmes dirigeantes de rayer ces noms. Donc, toutes les femmes qui veulent un crédit doivent être présentes lors de notre visite au village pour vérification. Même avec cela, nous avons vu quelques femmes qui essayaient d’insister pour que leur jeune fille obtienne un crédit.

Les seules excuses que nous acceptons pour ne pas être à la réunion sont la participation à des funérailles et des malades.

Pas facile de contrôler 340 femmes, surtout lorsqu’elles attendent que leur nom soit appelé. Les femmes qui sont arrivées tôt ont pu s’asseoir sur des bancs un peu éloignés d’Odile. Elless ne veulent pas céder leur place. Beaucoup de femmes se tiennent entre ces femmes assises et Odile. Lorsqu’elles sont appelés, ellesls n’entendent pas leur nom. À la fin de l’appel, il restait beaucoup de femmes qui devaient être vérifiées.

Chaque femme reçoit un crédit de 25 000 FCFA (38 euros) pendant un an avec un taux d’intérêt de 7%. Ce projet aide réellement les femmes pauvres qui n’auraient autrement pas accès au crédit. Près de 3 000 femmes des villages où ASAP est active ont un crédit auprès de nous. Nous avons 100% de remboursement.

Enfant de Sissa

La femme de Sissa

Les femmes de Sissa

Photos le long de la route

De nombreux essaims sur ce baobab

Detail d’un essaim

Calao sur un arbre

Citations de la semaine

La discorde est le plus grand mal du genre humain, et la tolérance en est le seul remède. Voltaire

La tolérance est une vertu qui rend la paix possible. Kofi Annan

Bonne semaine,

Hervé

Restez au courant de nos développements!