Enfants essayant de regarder par une fenêtre.

Visite de l’Association A Petits Pas

Cette semaine nous avons la visite de 6 membres de l’association A Petits Pas (APP). APP est un contributeur majeur au financement de nos projets au Burkina Faso.

A Petits Pas a financé de nombreux projets dans 4 de nos villages. Nous avons centré leur visite sur le volet éducation: école maternelle et école primaire. La réception dans 2 de ces villages a été très différente.

L’équipe d’APP.

Beaucoup de gens à Kouekouesso et une bonne discussion sur les principaux facteurs pour avoir une bonne éducation de primaire.

Enfants heureux de l’école maternelle de Kouekouesso

Bien moins de gens à Néfrélaye, mais bonne discussion aussi.

Enfants de l’école maternelle à Nefrelaye avec des jouets apportés par les visiteurs.

La principale conclusion est que les parents ne passent pas assez de temps à surveiller et à aider leurs enfants. C’est souvent un manque de confiance en soi (je n’écris pas, je ne lis pas, comment puis-je aider ou contrôler mes enfants?) Ou un manque de motivation pour l’éducation (les filles seront mariées et les garçons travailleront à la ferme).

Apiculture source de revenus pour les villageois

Nous avons pu financer 900 ruches au cours des 3 dernières années dans les 12 villages où nous sommes actifs. Parmi les 180 apiculteurs soutenus, 40% sont des femmes (chaque apiculteur a 5 ruches). Il s’agit d’une réalisation majeure, mais ce n’est que 75 ruches par village. Nous avons des demandes pour au moins 1 000 ruches supplémentaires qui aideront les villageois à augmenter leurs revenus. Un apiculteur aura un revenu annuel supplémentaire de 50 euros en moyenne.

Pour 500 euros, nous pouvons fournir 5 ruches, accessoires et formation à un villageois. C’est peu de travail pour le villageois et c’est très bon pour l’environnement et la pollinisation. Ce projet marche. Prenez contact avec nous pour plus d’informations ou pour faire un don.

Il y a beaucoup d’essaims d’abeilles «sauvages» comme on peut le voir sur les images de ce baobab.

essaims d’abeilles «sauvages»

essaims d’abeilles «sauvages»

oiseau le long de la route

Citations de Coluche

Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c’est une crise. Depuis que je suis petit, c’est comme ça.

Pour critiquer les gens il faut les connaître, et pour les connaître, il faut les aimer.

Bonne semaine,

Hervé

Restez au courant de nos développements!